Bye Bye Internet Freedom

Deux personnages, qui semblent aussi peu éclairés qu’ils sont bien armés, ont fait leur apparition sur des murs et panneaux publicitaires du centre d’Istanbul. TİB et MİT sont les deux principaux bras armés de la censure et de la surveillance d’Internet en Turquie.flyerIstanbulFinal

La Haute autorité des télécommunications (TİB) ordonne des blocages « préventifs », sans décision de justice, que les intermédiaires sont tenus de mettre en oeuvre dans les quatre heures. Protégés par une impunité totale, les services de renseignement (MİT) orchestrent la surveillance généralisée des internautes turcs. Les journalistes qui s’y intéressent d’un peu trop près, en revanche, risquent jusqu’à neuf ans de prison.

Ce dessin, nous l’avons placardé à travers le centre d’Istanbul pour appeler l’IGF à ne pas faire l’impasse sur la censure à l’oeuvre dans le pays hôte. Nous l’avons distribué aux participants de l’IGF, avant qu’on nous explique gentiment que cela n’était « pas autorisé ». Ah oui, c’est vrai, les guidelines de l’événement ne permettent pas de « pointer du doigt des individus, des companies, des pays ou des entités en particulier ».